United Planet


Développeur de logiciels basé à Fribourg (Allemagne) depuis 1998


Bâtiment de United Planet

Qu’est-ce qui nous distingue ?

Imaginée en 1998, notre vision est de permettre à toute entreprise de créer un Intranet individuel, même sans connaissances spécialisées. Depuis la fondation de United Planet, notre logiciel Intrexx a connu une évolution vertigineuse. La plateforme de développement low-code a bien plus à offrir qu’un Intranet traditionnel. Que le secteur concerné soit la communication interne, la collaboration avec des partenaires d’affaires ou des solutions Industrie 4.0, Intrexx est l’outil adapté en toute situation. Le concept sous-jacent, à savoir notre philosophie, n’a pas changé : nous simplifions pour nos clients leur transition de l’analogique au numérique.
Années Concept Collaborateurs Partenaires Clients
Regardez le documentaire télévisé sur Intrexx !

United Planet et Intrexx

C’est vous et vos besoins qui se trouvent au cœur de notre action. Si vous cherchez un logiciel que vous pourrez adapter à votre gré selon vos exigences et l’évolution des circonstances, nous sommes le fournisseur qu’il vous faut. En tant que plateforme de développement low-code, Intrexx incarne la mise en œuvre simple et rapide de solutions de portail. Intrexx transforme l’analogique en numérique et la complexité en simplicité. Faites accéder votre entreprise à un niveau supérieur de réussite en compagnie du partenaire expérimenté que nous sommes.
Chronologie de United Planet

Nous mettons nos valeurs en pratique

Icône - Soleil

United Planet est plus qu’une simple raison sociale.

Chez United Planet, nous défendons la tolérance, la diversité, la responsabilité sociale et la compatibilité entre la famille et la carrière. Plus de 15 nationalités sont représentées au sein de notre personnel. Au bureau, en voyage ou à domicile : nous voulons travailler de plus en plus dans un réseau mondial afin d'être vraiment à la hauteur de notre nom d'entreprise.
Icône - Bonheur

Nous mettons l’accent sur une ambiance de travail agréable.

Il est important pour nous que chacun se sente chez lui. Notre succès repose sur une équipe de collègues qui se serrent les coudes. Nous vivons une culture de feedback ouvert car les équipes fortes se construisent sur la base de perspectives différentes. Notre équipe sympathique, veille à ce que le plaisir au travail ne soit pas mis de côté.
Icône - Performance

Nous avons des attentes, mais ne demandons pas l’impossible.

Nous attachons une importance toute particulière à la tenue régulière d’entretiens d’évaluation. Le but est en l’occurrence de travailler suivant des objectifs, de faire évoluer autant que possible les collaborateurs tout comme de reconnaître leurs accomplissements. Nous devons sans cesse nous remettre en question de manière constructive pour améliorer ensemble et en permanence United Planet.

Dans les coulisses

Manfred Stetz

Directeur général &
fondateur

Katrin Beuthner

Directrice générale

Tobias Seng

Directeur de l’unité commerciale
Conseil & Services

Gerhard Sommer

Responsable Senior
du succès client

Karin Mödinger

Chef d'équipe
manager portable

Michael Peter

Directeur
de l'informatique

Patrick Bächle

Consultant

Alexander Ehle

Consultant senior

Oliver Niedermaier

Chef d'équipe Développement Web

Urs Lange

Directeur de
Test & Automation

Oliver Lingg

Directeur de l'unité commerciale
Développement

Christopher Hunck

Responsables Ventes partenaires

Miriam Klett

Responsable du Marketing

Jens Bergau

Concepteur d'applications

Marco Licht

Responsable du Marketing en ligne

Natalie Rees

Directrice du
Marketing

Mathias Franke

Chef de projet Numérisation

Susanne Bühler

Chef d'équipe UX & Conception de l'application

Asmus Ohrt

HR Manager

Annika Geppert

Apprentie en informatique

Philipp Riouffreyt

Directeur du support technique

Paula Weber

Assistante de Direction

Jan Engler

Directeur du développement logiciel

Christian Schröter

Consultant Pré-Vente & Partenaires

Thomas Kmieciak

Directeur du Consulting
United-Planet-Gebaeude

United Planet

Directement à la gare centrale de Fribourg

Adresse de nos bureaux
United Planet
Schnewlinstraße 2
79098 Fribourg
Adresse postale
United Planet
Postfach 1731
79017 Fribourg
Allemagne

> Notre géolocalisation sur Google Maps
> Accès au parking en sous-sol

Contact

Tél. +49 761 20703-0
Fax +49 761 20703-570

 


Fête Estivale UP
Max, responsable du bien-être chez United Planet

Manfred Stetz

Méditation à moto, soudure et notifications Push

Manfred Stetz


Méditation à moto, soudure et notifications Push


Bonjour Manfred, qu’est-ce qui vous a amené chez United Planet et qu’y faites-vous ?

À la fin des années 1990, j’ai eu envie de lancer quelque chose de nouveau avec Axel Wessendorf. Ce dernier avait pris un congé parental de deux ans après avoir vendu ses parts dans Lexware.

Au cours d’une promenade avec lui, j’ai fort heureusement réussi à le persuader que nous devions conjuguer nos efforts et cibler les « Intranets dynamiques ».

J’étais alors directeur général et Axel conseiller pour United Planet. Nous avons commencé de suite sur les chapeaux de roue et en compagnie d’une équipe brillante. Au terme d’un peu plus d’une année, nous tenions entre nos mains, sous forme de CD, la première version d’un « Intranet totalement inédit ». Intrexx 1.0 était né, même si on le nommait encore « Intrazone » à cette époque.

Depuis, entre les technologies et les exigences de notre clientèle, les choses n’ont cessé d’évoluer. C’est quelque chose d’extraordinaire que de travailler en permanence sur les toutes dernières technologies avec une équipe fabuleuse. Et c’est tout simplement fantastique d’expérimenter la diversité des solutions que nos clients et partenaires mettent en oeuvre avec Intrexx.

... et quand vous n’êtes pas en train de peaufiner la dernière version d’Intrexx ?

Une fois par semaine, je retrouve de très bons amis pour jouer de la musique. Cette activité joue aussi un rôle social important dans ma vie.

En plus, je suis un motard passionné et enthousiaste. Sans compter que j’ai la chance unique de partager ce passe-temps avec mon épouse. Sinon, je serais probablement au bercail beaucoup plus souvent. Évidemment, la Forêt Noire est un paradis de virages. Ma définition de la relaxation : lorsque j’ai l’occasion de rouler sur l’ancien circuit de la course de côte du Schauinsland en soirée. La concentration instantanée qu’exige la route n’est rien d’autre que de la méditation.

À part ça, j’ai droit à des regards bizarres de ma famille lorsque j’achète des outils ou toutes sortes de machine. J’ai une soudeuse dans le viseur actuellement... Je suis quelqu’un de très curieux, je ne m’ennuie jamais !

Pour terminer, pouvez-vous nous laisser entrevoir ce qui se profile : où en est l’évolution du « chapitre » Intrexx ? 

À la dernière session de Portal Visions, nous avons débattu de la direction à suivre et nous avons l’intention de nous y tenir. Pour le moment, nous travaillons d’arrache-pied dans de nombreux de secteurs passionnants :

Intrexx va prendre en charge l’ensemble des grandes plateformes de Cloud de la manière la plus rentable possible, au moyen de la répartition de charge intelligente. Les tests de performance actuels sont déjà très prometteurs. Nous allons considérablement simplifier la création de portails aptes à accueillir une architecture multi-tenant. Le développement d’applications et la logique d’entreprise, c’est-à-dire l’essence même d’Intrexx, sont en cours d’adaptation pour être prêts pour demain.

En outre, il existe d’autres secteurs importants comme les notifications Push pour dispositifs mobiles, et nous mettrons davantage l’accent sur les processus de transformation digitale et le concept Industrie 4.0.

Katrin Beuthner

Katrin Beuthner - Directrice générale chez United Planet

Katrin Beuthner


« L’amour et le hasard m’ont conduite chez United Planet »


Bonjour Katrin, qu’est-ce qui vous a amenée chez United Planet et qu’y faites-vous ?

Ce qui m’a amenée chez United Planet ? L’amour et le hasard. J’ai d’abord suivi mon partenaire à Fribourg, et c’est ensuite par hasard que j’ai atterri chez United Planet. Ensuite, je suis vite tombée amoureuse de United Planet : même après le premier entretien (avec Axel Wessendorf à l’époque), j’ai senti que cette société n’avait rien à voir avec les autres. L’équipe, l’ambiance, le produit, la philosophie... tout a collé simplement, dès le départ. C’est pourquoi j’ai très vite pris la décision de rejoindre United Planet et je suis là depuis janvier 2012. Entre-temps, je suis devenue directrice générale et je dirige l’entreprise avec Manfred Stetz.

Après avoir expérimenté pour moi-même combien il est essentiel d’avoir l’équipe et la philosophie adaptées, j’insiste énormément sur ces aspects. Même si les mutations sont fréquentes et rapides dans le secteur dynamique de l’informatique et même si nous avons beaucoup évolué chez United Planet ces dernières années, je suis convaincue que seules des personnes motivées peuvent accomplir des choses spéciales. Avec Intrexx et United Planet, nous avons quelque chose de spécial, dont nous ne pouvons pas nous permettre d’altérer l’essence – malgré de multiples changements au niveau des processus, structures, clients, etc.

... et lorsque vous ne vous occupez pas de la prospérité économique de l’entreprise ?

Je ne suis sans doute pas une « enfant du numérique », mais je prends réellement beaucoup de plaisir à travailler dans ce domaine. Il n’en demeure pas moins que j’ai besoin de changer de décor de temps à autre. Aussi mes loisirs sont-ils plus analogiques afin de compléter mon travail au quotidien, pour ainsi dire. Je pratique régulièrement le badminton et le handball pour équilibrer le fait de rester constamment assise et pour me vider la tête.

Pendant les vacances, je réponds souvent à l’appel de la nature. C’est pour cette raison que nous avons acheté récemment un camping-car. Néanmoins, il ne s’agit pas toujours de prendre la direction du Sud avec son soleil ardent et ses plages idylliques. Je suis beaucoup plus intéressée par les paysages sauvages de Scandinavie, d’Irlande, d’Écosse, etc. Et on ne s’arrête pas nécessairement dans des campings classiques avec des emplacements étroits séparés par des clôtures et des nains de jardin. Je préfère me réveiller en ayant immédiatement sous les yeux une forêt, des champs, la mer, la montagne, etc. Pour moi, c’est la relaxation au premier regard.

Le meilleur dans tout ça, c’est que je peux désormais prendre mes vacances la conscience tranquille. Il y a seulement quelques années de cela, il n’était pas si facile de se perdre au milieu de nulle part et de se détendre. Je ne savais jamais ce qui m’attendais au retour. À présent, je suis accompagnée de mon « espace de travail numérique » et oui, je m’isole chaque jour pendant à peu près une heure pour travailler. Ainsi, je peux profiter des heures restantes et vraiment me relaxer.

Comment jugez-vous le développement actuel du marché, quelles sont les activités prêtes à démarrer et comment l’univers informatique va-t-il évoluer à moyen terme ?

Même si je commence à avoir l’impression de me répéter, il me faut le dire à nouveau : la digitalisation n’en est pas aux stades précoces de son développement mais va considérablement modifier l’univers professionnel, pour nous tous. Je ne parle pas seulement ici de l’univers informatique, mais du monde de l’entreprise tout entier. Vous pouvez vous en rendre compte en observant quelles sociétés – qui n’avaient initialement absolument rien à voir avec l’informatique – étaient présentes cette année au salon CeBIT, ainsi qu’en étudiant aussi quels types de modèles d’entreprise numérique sont en cours de développement. Néanmoins, des années s’écouleront encore avant que l’espace de travail numérique trouve sa place absolument partout.

De même, Alexa et Cortana entre autres nous montrent quelque chose dont Star Trek a indiqué la voie il y a des siècles de cela. Et cela se fraiera son chemin dans notre travail de tous les jours : la commande des applications bureautiques quotidiennes par la technique de reconnaissance vocale. À titre d’exemple, il ne faudra sans doute pas très longtemps avant que les réunions ne fassent plus l’objet de procès-verbaux écrits – nos assistants numériques prenant alors des notes et enregistrant automatiquement les décisions importantes et les choses à faire. Assortis bien sûr d’une fonction de rappel ;)

Tobias Seng

Tobias Seng - Directeur de l’unité commerciale Conseil & Services chez United Planet

Tobias Seng


Blogueur live disposant de téraoctets de données de portail


Bonjour Tobias, pour commencer : quel est votre degré de « digitalisation » dans votre vie privée ?

Après avoir travaillé sur un bureau sans papier il y a vingt ans de cela, je peux dire que la digitalisation a désormais trouvé sa place aussi bien dans ma vie privée que professionnelle. Vols, voyages en train, transactions bancaires, photographies ou prévisions, mesures et analyses de mes activités sportives, tout cela s’effectue numériquement depuis mon smartphone. Il y a peu de temps, je me suis essayé à jouer le rôle d’un blogueur live lors de matchs de foot amateur, sur support numérique bien sûr.

Il faudra m’en dire plus sur votre carrière de blogueur live la prochaine fois que nous nous retrouverons pour taper dans le ballon ! Qu’en est-il du reste de votre carrière, qu’est-ce qui vous amené chez United Planet et qu’y faites-vous exactement ?

C’est vers la fin de mes études que j’ai vécu l’émergence des technologies de navigateur. J’ai rapidement pris conscience qu’il s’agissait là de la technologie des années à venir.En 2000, lorsque j’ai entendu parler de United Planet, qui n’était qu’une start-up à cette époque, je n’ai pas hésité une seconde et j’ai rejoint l’équipe de développement d’Intrexx. Lorsque j’ai changé de fonction pour devenir directeur des services de conseil, je me suis rendu compte du nombre croissant de sociétés désireuses d’expérimenter l’espace de travail numérique et de la cohérence grandissante avec laquelle la mise en œuvre était abordée. Alors que les systèmes numériques étaient auparavant les assistants et auxiliaires du travail de tous les jours, les solutions Intrexx d’aujourd’hui se chargent des processus de l’entreprise. Les utilisateurs actuels des processus numériques s’attendent à ce que la solution connaisse les procédures individuelles et valide les directives applicables.

En votre qualité de Directeur des services de conseil, vous connaissez tous les types de projet des clients. Lesquels furent (ou sont) particulièrement captivants et que pouvez-vous nous dire à ce sujet ? 

Personnellement, je m’intéresse réellement aux différentes cultures, qu’il s’agisse de la culture d’entreprise de la société voisine ou des influences régionales et ethniques, comme dans des projets à l’autre bout du monde ou à Moscou. Il est évident que de nouveaux défis présentent toujours un intérêt, qu’ils soient d’ordre technique ou organisationnel. Le premier portail avec un nombre d’utilisateurs à six chiffres, le premier portail avec énormément de téraoctets de données, le premier client dont le portail est utilisé dans tous les fuseaux horaires, du Japon à la Côte Ouest, ou la création d’un système de support 24 h/24 et 7 jours sur 7, tout cela m’a fait vivre des journées et des semaines enrichissantes.

Gerhard Sommer

Gerhard Sommer : spécialiste du barbecue high-tech au charbon de bois et connaisseur discret

Gerhard Sommer


Spécialiste du barbecue high-tech au charbon de bois et connaisseur discret


Bonjour Gerhard, vous adorez cuisiner au barbecue de charbon de bois. Pouvez-vous imaginer que ce domaine se numérise aussi ?

Quoi de mieux que de déguster un steak et des légumes grillés sur des charbons ardents en savourant une délicieuse bière bien fraîche ? Les assistants numériques se sont immiscés même dans des activités aussi tranquilles que la cuisine au barbecue. À titre d’exemple, il existe des thermomètres connectés à des applis qui vous indiquent au degré près la température du grill ou le moment précis où vous devez retourner la viande. On va même encore plus loin ! Il y a des barbecues high-tech que je peux connecter à mon réseau sans fil pour transmettre directement sur mon smartphone des paramètres comme la température, le temps de cuisson idéal, etc.

... sinon, comment imaginez-vous la digitalisation et tous ses aspects ?

J’ai réfléchi très tôt aux processus de digitalisation. Même en tant qu’apprenti, je voulais optimiser les workflows avec des logiciels. Quelques années plus tard, mon patron de l’époque est venu me voir en me conseillant de jeter un œil à Intrazone : c’était le nom d’Intrexx au tout début. Aussitôt dit, aussitôt fait. Et là, j’ai découvert une formidable passion qui m’a directement fait changer de travail pour rejoindre United Planet, l’objectif étant de me rapprocher de la transformation digitale et d’y jouer un rôle. La numérisation ou digitalisation est présente aussi dans nos vies privées : de nombreuses choses peuvent être commandées par des applis et notre vie quotidienne s’en trouve simplifiée.

En tant que Responsable du succès client chez United Planet, vous voyagez beaucoup. Quelles furent vos expériences les plus exaltantes durant vos déplacements ?

C’est toujours fascinant de voir l’extraordinaire diversité d’industries et d’entreprises qui ont recours à Intrexx. Après de nombreuses années, nous voici désormais représentés dans toute la chaîne de création de valeur – de l’acquisition à la distribution, en passant par la planification et la production, au sein d’une même entreprise. Parallèlement à cela, on trouve les processus qui apparaissent dans l’administration d’une entreprise, tels les entrevues et les entretiens d’évaluation, les demandes de congés et les tableaux de bord destinés à la direction. Et bien sûr, le chemin est bordé de quelques anecdotes croustillantes, mais un connaisseur ne fait que savourer et se doit de rester discret. Un jour peut-être, devant un barbecue.

Martin Keller

Martin Keller : cycliste émérite avec la tête dans le Cloud

Martin Keller


Cycliste émérite avec la tête dans le Cloud


Bonjour Martin, Simone a mentionné que vous aviez sans doute une bonne histoire à raconter à propos des lieux où vous aimez pédaler. Ma curiosité est aiguisée à présent, dites m’en plus ! 

Je fais énormément de vélo. J’apprécie les longs parcours au travers d’espaces sauvages où il y a plein de choses à voir. Cette année a été marquée tout spécialement par un circuit en Namibie. Le monde de la nature y est spectaculaire. Lorsque l’hiver règne ici, il fait beau et chaud là-bas. Mon prochain circuit est déjà en préparation, mais je n’en dirai pas plus à ce sujet pour l’instant ;-)

Il y aussi du mouvement à l’heure actuelle, non seulement sur votre vélo, mais aussi dans votre champ d’attributions chez United Planet, où vous êtes Directeur du développement de logiciels. À votre avis, quelles innovations techniques jouent actuellement un rôle capital dans le développement ?

Le cloud computing (informatique en nuage) est la tendance de ces dernières années et vraisemblablement aussi des prochaines. Nous travaillons là-dessus dans différents secteurs. De même, l’IdO (Internet des objets) est une thématique qui nous mobilise actuellement et qui va encore nous mobiliser pendant quelque temps. De toute évidence, les dispositifs mobiles restent un sujet tendance, particulièrement les applications mobiles à l’heure actuelle. Ainsi, il y a largement de quoi faire et nous n’allons certainement pas nous ennuyer !

Vous travaillez actuellement d’arrache-pied sur la prochaine version d’Intrexx. Pouvez-vous nous donner un bref aperçu de ce à quoi les utilisateurs peuvent s’attendre ?

Oh, à des tas de choses ! Entre autres à un aspect nouveau : la scalabilité horizontale. Sans compter que nous proposerons un support Cloud pour Microsoft Azure, OTC et AWS, ainsi qu’une assistance pour Docker à partir d’Intrexx 9. En plus de ça, nous allons fournir une fonction permettant d’accéder à la version avec Git et simplifier la création de portails aptes à accueillir une architecture multi-tenant. Le cadre des portlets gagnera en flexibilité - et dernière chose, et non des moindres : nous travaillons sur une application mobile native.

Julien Berteraut

Julien Berteraut - 160 km/h à travers l’Europe

Julien Berteraut


160 km/h à travers l’Europe


Bonjour Julien : combien de pays visitez-vous en moyenne par mois ? Et en tant que Français, trouvez-vous à présent le pain allemand meilleur que la baguette de votre pays d’origine ? 

Normalement, je me rends dans deux à trois pays chaque mois. Il y a évidemment des périodes plus tranquilles, durant lesquelles je peux travailler davantage depuis Fribourg, comme en été. La seconde question est très délicate. J’apprécie toujours et encore la baguette mais le pain est excellent en Allemagne, en particulier le pain de grains entiers et le pain complet que l’on trouve très difficilement en France. Mais pour moi, rien n’est meilleur qu’un sandwich baguette jambon-fromage.
 
En tant que Directeur des ventes partenaires & opérations, vous êtes souvent en déplacement. Dites-nous quelques mots à ce sujet. Avez-vous quelques anecdotes savoureuses de vos voyages à nous raconter ?

Je parcours l’Europe entière en voiture, en train et en avion. Et c’est toujours une nouvelle aventure pour moi. Aucun voyage ne se ressemble et j’ai la chance de pouvoir découvrir à chaque fois des cultures et des gens différents. En règle générale, vous pouvez de nos jours vous rendre n’importe où depuis Fribourg et en revenir. Mais il y a eu aussi des moments où je me suis dit : « Je ne vais jamais revoir Fribourg ! » Par exemple, une fois, j’étais dans un vieux taxi branlant en Turquie. Il n’y avait pas de ceintures de sécurité et nous roulions à toute allure sur l’autoroute à 160 km/h…

Mon expérience la plus rude à ce jour date du début d’octobre (2017) à Berlin. J’étais là-bas lorsque le cyclone Xavier s’est déchaîné sur la ville. Dieu merci, j’ai pu rester à l’hôtel et prendre l’avion le lendemain, mais la vue des arbres couchés et des voitures écrasées était aussi effrayante que frappante.

Avec votre équipe, vous avez la charge du réseau de partenaires United Planet. Combien de partenaires compte ce réseau et combien de pays y sont représentés ?

Nous avons 100 partenaires Intrexx dans plus de 25 pays. Environ 70 % d’entre eux proviennent de régions germanophones. Depuis 2012 et le lancement de notre stratégie d’internationalisation, nous avons des partenaires en France, en République tchèque, en Finlande, en Irlande, aux États-Unis, en Australie et au Mexique.

Karin Mödinger

Karin Mödinger: Développeur de logiciels pour résoudre les conflits

Karin Mödinger


Développeur de logiciels pour résoudre les conflits


Cette fois-ci, nous avons parlé avec Karin Mödinger de son travail quotidien varié en tant que développeur de logiciels et médiateur, de sa vie en « exil » et de ses perspectives d'avenir en tant que cuivres faisant de l'escalade.

Bonjour Karin, comment êtes-vous arrivée à United Planet et vous sentez-vous à l'aise en tant que Souabe en exil à Baden (à Freiburg) ? Avez-vous eu l'occasion de vous habituer aux habitants de Baden pendant votre séjour à United Planet ?

Oh, avec cette question, vous devez presque faire attention à ce que vous répondez. Mais je peux dire honnêtement que je me sens vraiment très, très bien ici à Fribourg. Il n'a pas fallu longtemps pour s'y habituer. Fribourg est une belle ville et j'aime la mentalité badoise. Le premier commentaire que je reçois lorsque je dis aux gens où j'ai grandi est en fait toujours : « En Schwooob », mais je m'y suis habitué. J'aime faire des blagues avec un clignement d'oeil, donc c'est bon. Je suis venu à UP juste après mon diplôme et j'aime toujours autant être ici. Les collègues surtout, mais aussi les locaux et, surtout, bien sûr, le travail sur Intrexx sont tout simplement géniaux.

Vous travaillez dans le développement de logiciels, mais vous travaillez aussi comme médiateur. À quoi ressemble une journée de travail typique pour vous et y a-t-il quelque chose qui y ressemble ?

Pour moi, une journée de travail typique commence par un coup d'œil à notre Share. De cette façon, je suis informé de tout ce qui est important en quelques minutes seulement. Après cela, il devient assez polyvalent. Concevoir, coordonner, mettre en œuvre et tester font partie du quotidien d'un développeur. De temps en temps, je reçois un ticket d'assistance ou un collègue consultant vient me voir pour bricoler ensemble une application. A titre accessoire, je suis médiateur. Heureusement, cette méthode de résolution des conflits est de plus en plus populaire. Quel que soit le secteur : Le processus est durable et aboutit finalement à une solution à une situation qui est soutenue par toutes les parties concernées. La formation de médiateur m'a permis d'élargir mon champ d'action. Depuis quelque temps, j'ai également lancé des appels d'offres pour le développement de l'organisation et du leadership.

Que faites-vous quand vous n'êtes pas au bureau ? Avez-vous des hobbies dont vous aimeriez nous parler ?

Je suis une personne enthousiaste et j'ai mis en œuvre certaines de mes idées, comme obtenir mon permis moto ou passer un week-end créatif à la peinture sur toile. Cependant, il y a encore beaucoup de choses qui m'intriguent. Apprendre à jouer du trombone ou de la trompette figure en bonne place sur ma liste. J'aimerais aussi essayer l'escalade. J'ai toujours besoin de nouvelles impulsions. Cependant, je suis actuellement plus intéressé par des sujets comme la communication et les problèmes de posture. Certaines choses pourraient être tellement plus faciles si davantage de personnes prenaient du recul pour se percevoir et s'observer consciemment, ainsi que leur situation, leur environnement, leur homologue, etc.

Michael Peter

AWB 177: Michael Peter: multi-athlète en duel avec des arrêts intempestifs

Michael Peter


Un multi-athlète en duel avec des arrêts intempestifs


Cette fois-ci, nous avons parlé à Michael Peter, administrateur informatique de United Planet, de son expérience la plus amusante avec le Luser et de la raison pour laquelle il ne veut pas avoir sa propre île.

Bonjour Michael : Pouvez-vous compter le nombre de fois où une phrase qui vous est adressée a commencé par les mots « Vous vous y connaissez en informatique » ?

Il est surprenant de constater qu'elle est très limitée dans l'environnement des entreprises - contrairement à l'environnement privé. Probablement parce que certaines personnes de United Planet s'y connaissent elles-mêmes en informatique.

Mais j'entends beaucoup plus souvent la phrase « Oh, puisque vous êtes là ». Si je recevais un centime pour ça à chaque fois, j'aurais ma propre île aujourd'hui. Mais qui veut cela ; il n'y a pas d'Internet.

Il arrive souvent que le problème se situe devant l'écran. Entre vous et moi, quelle a été votre expérience la plus amusante du Luser jusqu'à présent ?

Il y a longtemps, dans une galaxie... ...j'ai travaillé ici une fois au support technique. Un cas de soutien avait quelque chose à voir avec des fichiers corrompus dans Intrexx. Après avoir consulté le journal des événements de Windows, j'ai constaté que le serveur continuait de manière inexplicable à effectuer des « arrêts intempestifs », c'est-à-dire à s'éteindre sans arrêter complètement le système d'exploitation. La raison était assez banale : le soir, l'ordinateur était « éteint » via une multiprise. C'était suffisant pour faire mal au cœur d'un administrateur.

Qu'est-ce qui vous occupe quand vous n'êtes pas au bureau ? Avez-vous des passe-temps dont vous aimeriez nous parler ?

Je suis assez actif dans les sports. Outre la course à pied, le roller, le tennis de table, le snowboard et le badminton, j'aime jouer au basket-ball, que ce soit régulièrement dans une équipe récréative avec des amis ou sur les terrains extérieurs de la région. J'essaie aussi de rapprocher cela de mes deux garçons.

En outre, je joue aux e-sports depuis aussi longtemps que je me souvienne - c'est assez cliché, n'est-ce pas ?


Patrick Bächle

Patrick Bächle: consultant informatique à l'aise avec l'internet

Patrick Bächle


Consultant informatique à l'aise avec l'internet


Patrick Bächle travaille dans le domaine des services de conseil. Cette fois, nous lui avons parlé de son livre, des stupéfiants et de ses trois applications non-Intrexx préférées.

Quel est votre livre sur un sujet particulier de la musique et qu'est-ce qui vous a poussé à l'écrire ?


En fait, je n'ai même pas besoin de parler du contenu, puisque je connais personnellement la plupart des personnes qui ont acheté le livre ;-) Blague à part... dans l'ensemble, il s'agit de la forme de codétermination créative dans les « mashups ». Du point de vue actuel, cela montre des particularités concernant la disponibilité d'une chanson et les droits d'utilisation des productions sur le web. De nombreuses productions ne sont en fait pas compatibles avec la législation allemande sur le droit d'auteur et je me suis donc interrogé sur la signification future du droit d'auteur numérique.

Vous êtes également souvent créatif sur le plan professionnel. En effet, en tant que consultant Intrexx, vous êtes amené à mettre en œuvre des projets Intrexx passionnants en collaboration avec vos clients. Quelle est la demande la plus inhabituelle que vous ayez reçue jusqu'à présent ?

Un calculateur d'opiacés est la chose la plus bizarre que j'aie jamais développée. En dehors de cela, il y a eu de nombreuses adaptations individuelles dans la gestion des documents et des candidats - mais je ne veux vraiment pas ennuyer les lecteurs avec les trucs du web maintenant.

Vous êtes souvent sur internet. Quelles sont les trois applications que vous utilisez le plus souvent et pourquoi ?

Eh bien, « BandsInTown » est sensationnel. « Candidats » est aussi génial, ce n'est pas aussi superficiel que Tinder. Mais l'application qui m'enthousiasme le plus en ce moment est « Limbo » de playdead, un créateur de jeux danois indépendant.

Alexander Ehle

Alexander Ehle: le maître d'œuvre pour l'analogique et le numérique

Alexander Ehle


Le maître d'œuvre pour l'analogique et le numérique


Cette fois-ci, nous avons parlé à Alexander Ehle de Lego, de son chemin vers United Planet et de la façon dont il vit le lieu de travail numérique.

Qu'est-il arrivé à vos projets Lego open source, où peut-on les trouver et sur quoi travaillez-vous actuellement ?

Mes « projets Lego à code source ouvert » peuvent être trouvés sur bricklink.com sous forme d'instructions de construction. Mais en ce moment, je suis vraiment dans le sujet « éclairage » des modèles Lego. Je suis en train de rassembler de nombreux exemples que je construis avec des fers à souder, des câbles et des LED, qui seront probablement publiés un jour sous forme de livre. Mon savoir-faire d'ingénieur en électronique combiné à des Lego pour les fans de Lego. De temps en temps, il faut que ce soit autre chose qu'Intrexx (et même là, il y a des points de contact).

Pourquoi êtes-vous passé à United Planet ?

En tant qu'utilisateur d'Intrexx, à un moment donné, le moment était venu de se rapprocher du développement d'Intrexx. Il s'agit d'apporter les nombreuses idées plus directement, non pas en tant que client, mais en tant qu'employé. En outre, l'aspect d'être en contact avec de nombreux clients en tant que consultant était intéressant, afin d'y apporter des idées que l'on ne pourrait pas mettre en œuvre autrement dans une entreprise. J'ai également été enthousiasmé par la première formation Intrexx à Fribourg par mon collègue Gerhard Sommer, qui a transmis le contenu de la formation avec beaucoup d'humour et de savoir-faire à sa manière.

Comment vivez-vous le lieu de travail numérique ?

En fait, je travaille entièrement sans papier via nos portails internes. Intrexx Share est un outil de travail quotidien, mais aussi nos diverses applications dépendantes des processus. Travailler en déplacement - pour autant que vous disposiez d'Internet dans le train ou que vous arriviez à United Planet depuis l'hôtel ou le client via un wifi - est impensable sans notre infrastructure Intrexx. Néanmoins, cela ne remplace pas complètement le contact personnel ou l'appel téléphonique avec les collègues - ou plutôt « la famille élargie ». Et cela s'étend également à nos clients, car Intrexx possède déjà une communauté de fans qui n'est pas totalement différente de celle des fans de Lego.

Oliver Niedermaier

Oliver Niedermaier: artisan touche-à-tout avec un faible pour les logiciels de spiritueux

Oliver Niedermaier


Artisan touche-à-tout avec un faible pour les logiciels de spiritueux


Oliver Niedermaier travaille dans le domaine du développement de logiciels. Cette fois, nous lui avons parlé de sa carrière à United Planet, de son travail indépendant et de ses compétences artisanales.

Bonjour Oliver, dans le dernier courrier des utilisateurs, Stefanie Suzama voulait savoir comment tu es arrivé à United Planet et comment tu passes ton temps libre ?

Je travaille dans le secteur informatique depuis mon apprentissage. À l'âge de 23 ans, j'ai créé ma propre entreprise et, plus récemment, j'ai développé des logiciels (pour les fabricants de spiritueux), comme je le fais maintenant chez United Planet. En raison de circonstances personnelles, j'ai décidé de quitter mon entreprise et d'essayer quelque chose de nouveau.

Je ne fais pas de sport « particulier » pour le moment, j'aime trop de choses :). J'aime entre autres rouler à moto, en VTT ou en longboard, faire de l'escalade ou du bloc, maîtriser l'une ou l'autre course d'obstacles (par exemple https://www.strongmanrun.de ou https://mudiator.de) ou dévaler les pistes et tout ce qui s'y trouve à côté avec mon snowboard.

Je suis à United Planet depuis le début de l'année, et travailler sur Intrexx est passionnant et amusant tous les jours.

Y a-t-il d'autres choses qui vous intéressent dans votre temps libre en dehors du sport ?

Je fais beaucoup d'artisanat moi-même. J'ai construit moi-même certains des meubles que j'ai à la maison, et j'ai entièrement restauré et reconstruit ma première voiture.

Urs Lange

Urs Lange: l'explorateur curieux pour toutes les situations de vie

Urs Lange


L'explorateur curieux pour toutes les situations de vie


Urs Lange travaille dans le domaine de la gestion de la qualité. Cette fois, nous lui avons parlé de la façon dont il aime passer son temps libre.
Une partie non négligeable de mon temps libre tourne autour des jeux de société. J'aime particulièrement la plateforme Kickstarter.
J'y navigue souvent, je soutiens des jeux de temps en temps et je suis ensuite heureux quand un paquet arrive des mois plus tard et fournit du matériel pour la prochaine soirée de jeu.
Pour me détendre, j'aime cuisiner. Souvent pour toute la semaine, ce qui permet d'économiser de l'argent sur le déjeuner.
En outre, je fais plus souvent du VTT ces derniers temps (grâce à mon vélo de travail) pour équilibrer mon travail de bureau.

Depuis combien de temps travaillez-vous pour United Planet ?

Je suis chez United Planet depuis janvier 2017, où j'ai commencé dans l'assurance qualité avec un focus sur l'automatisation (des tests). Depuis quelques mois, je dirige notre petite équipe DevOps, issue de ce domaine de responsabilité. Le sujet me passionne et me donne l'occasion de relever de nouveaux défis presque tous les jours. Bien sûr, il se passe beaucoup de choses dans ce domaine. J'ai donc chaque jour un peu de temps libre pour rester dans le coup et me familiariser avec les nouveaux outils et technologies.

Quelles sont exactement vos tâches au sein de l'équipe « DevOps » ?

En bref, nous essayons de fournir au développement et à l'assurance qualité des outils et des processus qui leur permettent de travailler de manière aussi productive et harmonieuse que possible. Cela comprend l'automatisation de tâches répétitives, la fourniture d'outils de test et de surveillance, voire le développement (ultérieur) de notre cadre Selenium interne.

Martin Weber

Martin Weber: développeur ayant un cœur pour les personnes partageant les mêmes idées

Martin Weber


Développeur ayant un cœur pour les personnes partageant les mêmes idées


Martin Weber travaille dans le domaine du conseil. Cette fois, nous avons discuté avec lui de ce qu'il attendait le plus impatiemment dans Intrexx 18.09.

Bonjour Martin, quelle est la fonctionnalité d'Intrexx 18.09 que vous attendez le plus ?

En fait, il y a quelques fonctionnalités intéressantes. La Connector API pourrait être intéressante pour les clients et les partenaires qui souhaitent connecter leurs propres systèmes ou des systèmes tiers à Intrexx, pour lesquels il n'existe pas encore de connecteurs. Mais je suis particulièrement impatient de voir le cadre de portlet. Il permet d'utiliser les portlets à travers les applications. Avec Groovy, vous pouvez également cacher les portlets s'ils ne sont pas nécessaires dans le contexte actuel. Je pense qu'avec le nouveau cadre de portlet en combinaison avec le paramétrage des pages, il sera beaucoup plus facile de développer des solutions modulaires à l'avenir, qui s'imbriquent néanmoins sans nécessiter trop de dépendances.


Vous êtes avec nous dans le domaine du conseil depuis environ 4 ans et demi maintenant et vous avez été activement impliqué dans le forum dès le début. Pourquoi le forum est-il si important pour vous ?

Je programme depuis environ 16 ans maintenant et j'ai tout appris par la pratique et le soutien des forums de programmation. C'est tout simplement génial d'avoir un point de contact où l'on peut poser des questions simples et obtenir des réponses et des conseils. En outre, ce n'est pas si facile lorsque vous êtes le seul dans l'entreprise à traiter d'un certain sujet, comme dans le cas de nos clients, le développement d'applications et de workflows avec Intrexx. Ici, il est formidable de trouver un groupe de personnes partageant les mêmes idées avec lesquelles vous pouvez échanger des idées sur des solutions ou même des sujets complètement différents.

Que faites-vous quand vous n'êtes pas au bureau ?

J'aime toujours essayer de nouvelles choses. Que ce soit une soirée jeux de société, comme Urs l'a organisée il y a quelque temps, ou une nouvelle série télévisée qui me permet de plonger dans un tout nouveau monde de pensées. J'aime aussi cuisiner et essayer de nouvelles recettes. Je n'ai pas de recette préférée. L'essentiel est qu'il soit délicieux ! En ce moment, je fais même un peu de sport ;-)


Viktor Steinmetz

Viktor Steinmetz occupe le poste de responsable des préventes et du conseil aux partenaires à partir du 1.1.2019.

Viktor Steinmetz


Toujours à l'affût de nouveaux défis


Viktor Steinmetz occupe le poste de responsable des préventes et du conseil aux partenaires à partir du 1.1.2019. Ces deux domaines ont été nouvellement fusionnés. Pour le dossier de l'utilisateur, nous lui avons parlé de ses nouvelles tâches et de la façon dont il garde la forme en faisant du sport pour équilibrer son travail.

Bonjour Viktor, nous avons entendu dire que vous êtes très sportif ?

Je peux le confirmer avec plaisir. Le sport a toujours fait partie de ma vie. Comme la plupart des garçons, j'ai commencé par le football quand j'étais enfant et j'ai joué dans le club. En même temps, je patinais aussi avec des patins en ligne (lames) dans des skateparks. Et quand je n'étais pas dans les skateparks, je jouais au hockey de rue.

À l'adolescence, cependant, le football a diminué et on me trouvait plus souvent devant les paniers de basket. Puis a commencé la phase où j'étais 3 à 6 fois par semaine à la salle de sport.

Jusqu'à ce que je déménage à Fribourg (à cause de United Planet ;-) ), le tennis de table était mon hobby depuis des années. Mais à Fribourg, j'ai décidé d'aller plus souvent à la salle de sport, ce qui a continué jusqu'à aujourd'hui.

Ma prochaine grande étape est la boxe. Bien que j'aie appris quelques rudiments de boxe dans mon enfance grâce à mon père, qui avait pratiqué la boxe dans un club lorsqu'il était adolescent, je n'ai pas poursuivi cette activité à l'époque. Maintenant, je veux rattraper ce retard et me maintenir en forme. Bien sûr, je suis moi-même assez enthousiaste à ce sujet.


Depuis le 01.01.2019, vous avez pris la direction du domaine préventes et du conseil aux partenaires. Comment s'est faite la fusion de ces deux domaines ?

C'est une bonne question. Pour y répondre, nous devons comparer les activités de base.

Lorsque j'ai commencé chez United Planet en 2010 dans le domaine du conseil prévente, les tâches de base étaient les présentations, les webinaires, les appels d'offres, les événements et le développement de prototypes en relation avec Intrexx. Vous deviez vous préparer aux rendez-vous respectifs en conséquence et vous occuper d'un certain nombre de travaux de suivi. Les activités étaient toujours en contact très étroit avec les clients.

Les autres domaines de prévente comprennent les visites de salons professionnels, les présentations spécialisées lors d'événements, le soutien aux portails de démonstration (tels que SAP, M-Files, etc.) et l'observation de la concurrence.

Lorsque j'ai rejoint le secteur des partenaires en tant que chef d'équipe pour le conseil aux partenaires, les synergies entre l'avant-vente et le conseil aux partenaires étaient déjà visibles.

Là aussi, il s'agit essentiellement de présentations, de webinaires, d'appels d'offres, d'événements et de développement de prototypes, mais en contact étroit avec les partenaires. Dans certains cas, nous nous rendons également sur place avec des clients et des partenaires.

Les autres domaines se chevauchent également en de nombreux endroits. Un autre point qui joue un rôle très important dans le Partner Consulting est le support technique des partenaires lorsqu'ils ont des questions sur Intrexx. Notre souci est de former les partenaires de manière à ce qu'ils puissent gérer de leur propre chef les projets d'Intrexx, tant sur le plan technique que professionnel.

Ainsi, après des discussions internes, il est apparu que ces deux domaines se sont développés ensemble, afin d'unir les forces et d'apparaître encore plus flexible et avec encore plus de compétence. C'est pourquoi je suis heureux que les services de prévente et de conseil aux partenaires deviennent un département distinct de United Planet à partir de 2019.

Y a-t-il une présentation que vous n'oublierez jamais ?

Il y a eu de nombreuses présentations passionnantes que je n'oublierai pas. Mais quelques-uns en particulier sont restés dans ma mémoire.

Je pense que c'est génial d'apprendre à connaître différents dialectes grâce aux voyages. Lors d'un événement, cependant, j'ai eu un participant qui avait un dialecte très fort. Malheureusement, il m'était difficile de le comprendre, ce qui est aussi quelque peu désagréable. Les autres participants ont donc dû m'aider en tant qu'interprètes. Depuis lors, je n'ai pratiquement aucun problème avec ce dialecte.

Une autre fois, j'ai dû parcourir 600 km (aller simple) pour me rendre à un rendez-vous. Comme je n'avais pas d'autres rendez-vous dans la semaine, j'ai pu partir le matin. Pendant la présentation de 15 minutes, nous avons découvert que tout avait déjà été discuté avec succès. Ainsi, après 15 minutes, je pouvais à nouveau conduire chez moi.

Cependant, les choses peuvent aussi se passer différemment parfois. Un nouveau collègue a commencé à travailler dans l'équipe de prévente et s'est rendu à un rendez-vous pour apprendre les ficelles du métier. Après 4 ½ h de route, nous avons pris un délicieux déjeuner et sommes allés au rendez-vous. Après avoir signé, on nous a demandé : « Qu'est-ce qui vous fait penser que vous avez un rendez-vous ? » Au bout de 10 minutes, il est apparu clairement que la personne de contact était en vacances et avait oublié de coordonner le rendez-vous. Le collègue n'oubliera donc pas non plus sa première présentation.

Une dernière histoire. Comme nous comptons parmi nos clients des brasseries, j'aime aussi assister à des présentations dans ces établissements. Dans une brasserie, il y avait de nombreux types de bière différents sur la table pendant le rendez-vous, en plus des boissons non alcoolisées. C'est aussi la seule fois où j'ai bu une bière avec les participants pendant le rendez-vous.

Cependant, je trouve également intéressants les rendez-vous qui nous imposent des exigences très modernes et nouvelles. Elles peuvent nous faire progresser en tant qu'entreprise et aussi en tant que personne. Vous ne devez pas nécessairement offrir une bière pour cela non plus ;-).

Oliver Lingg

Oliver Lingg: Toujours au premier rang au travail et sur le court de tennis.

Oliver Lingg


Toujours au premier rang au travail et sur le court de tennis


Oliver Lingg ist est directeur de l'unité commerciale Développement chez United Planet.Cette fois-ci, nous avons discuté avec lui de ce qui l'a incité à revenir à United Planet et de ce que sont exactement ses tâches et ses projets pour Intrexx.

Pourquoi êtes-vous revenu chez United Planet ?

En 2005, je suis passé de United Planet à SICK AG afin de m'épanouir personnellement et en même temps - avec le secteur de l'automatisation - d'apprendre à connaître une industrie qui m'était inconnue. D'une part, le SICK offrait de grandes possibilités de développement, mais d'autre part, la hiérarchie présentait également certains obstacles à la mise en œuvre de nouvelles idées et méthodes de travail.

Il y a environ un an, plusieurs initiatives de l'industrie 4.0 au sein du secteur de l'automatisation ont permis de reprendre contact avec United Planet et son produit Intrexx Industrial. Les techniques de développement logiciel autour d'Intrexx sont toujours à la pointe du progrès. J'ai été enthousiasmé par Intrexx et sa flexibilité en tant que plate-forme de développement low-code pour l'Internet industriel des objets.

Après 14 ans chez SICK, j'avais envie de changer à nouveau et de retrouver l'esprit d'une petite entreprise. Je voulais également mettre en œuvre des produits logiciels innovants basés sur les dernières technologies. United Planet est exactement l'employeur idéal pour cela : innovant, extrêmement motivé, agile et suffisamment clair pour pouvoir mettre rapidement en œuvre de nouvelles idées. Lorsque Manfred Stetz m'a proposé un poste à responsabilité au sein du département du développement, je n'ai pas pu refuser.

Quels sont vos projets pour ce poste ?

Les prochaines semaines seront dominées par la version 19.03 d'Intrexx. Cette nouvelle version est également à la base de la version entièrement révisée d'Intrexx Share 3.0. La collaboration sociale au sein des entreprises sera portée à un niveau supérieur avec Share 3.0. En outre, il est prévu de lancer d'autres innovations de produits, ce qui rendra la mise en œuvre des projets de l'industrie 4.0 plus rentable et donc plus attrayante pour les entreprises de taille moyenne. Des sujets passionnants qui occuperont de plus en plus de mes capacités au fil du temps.

Qu'est-ce qui a changé depuis ?

United Planet a également grandi dans l'intervalle et a triplé ses capacités de développement depuis 2005. Ce développement considérable laisse naturellement des traces. À moyen terme, je voudrais donc me concentrer sur l'amélioration de la transparence dans le développement des logiciels, ce qui donnera à la direction davantage de possibilités de contrôler le développement des produits. Les méthodes agiles et les équipes interdisciplinaires devraient nous aider dans cette voie.

Quel est votre équilibre dans votre temps libre ? Comment rechargez-vous vos batteries ?

D'aussi loin que je me souvienne, j'ai joué au tennis dans les équipes actives du TC March, dont je suis maintenant membre du conseil d'administration. Ici, c'est similaire à mon travail : l'accent passe progressivement des activités opérationnelles (concurrence) aux activités stratégiques (conseil d'administration). Le tennis permet de s'aérer l'esprit et offre en même temps l'occasion d'être physiquement actif. Pour moi, l'exercice est un équilibre très important dans la vie quotidienne au bureau.

Bien sûr, mes trois enfants, qui ont grandi entre-temps, sont également des joueurs de tennis actifs. Tous ensemble, nous aimons aussi suivre le tennis professionnel en tant que spectateurs. Un moment fort de 2018 a été d'assister à l'Open d'Australie à Melbourne dans le cadre d'un circuit de quatre semaines avec toute la famille.

Christopher Hunck

Christopher Hunck: notre succursale officieuse d'Intrexx à Hambourg

Christopher Hunck


Notre succursale officieuse d'Intrexx à Hambourg


Notre collègue Christopher Hunck est nouveau dans l'équipe et travaille en permanence depuis son bureau à Hambourg. Aucun problème pour une entreprise disposant d'un lieu de travail numérique. Découvrez comment Christopher Hunck se tient au courant malgré la distance.

La compensation en plus du travail est toujours importante. Que faites-vous dans votre vie privée ?


Principalement ma famille ! Je suis heureux et marié, j'ai une fille de trois ans et un fils de six mois. Ensemble, nous faisons beaucoup de choses à Hambourg et dans les environs. Je passe également beaucoup de temps dans le jardin et je suis ravie que le printemps frappe à la porte. Pour équilibrer la routine du bureau, je suis régulièrement actif au sein du « Technisches Hilfswerk » (THW).

Vous vivez et travaillez à Hambourg. Comment gardez-vous le contact avec le siège de Fribourg ?

Cela fonctionne étonnamment bien ! Je pense que je peux expliquer le lien à deux niveaux : Technique et culturel.

Techniquement, bien sûr, la connexion avec Fribourg est assurée par un puissant intranet (social), la VoIP, les réunions en ligne et, oui, un lieu de travail numérique. Numériquement, je suis à Fribourg, juste dans une autre pièce.

Cependant, les aspects non techniques sont également cruciaux. United Planet a une culture très ouverte et communicative. Mes collègues ne me donnent jamais le sentiment d'être un représentant commercial, mais un employé comme les autres. Il est également arrivé que la première question au téléphone soit : « Êtes-vous vraiment à Fribourg ? ». Pour que les gens ne me voient pas comme un simple étranger. Néanmoins, mes collègues et mes supérieurs sont attentifs à la situation. Un ordinateur portable remplace ma présence physique dans la réunion et je suis parfois « rapidement » emmené ailleurs si quelque chose doit être clarifié.

Globalement, je pense qu'il est juste de dire qu'une entreprise doit « offrir » les deux facteurs pour vivre ce modèle avec succès. MAIS : Fribourg est agréable et je suis heureux de venir au siège social environ une fois par mois - des visites occasionnelles sur place complètent le dispositif.

Vous êtes responsable des ventes aux partenaires. Quelle est votre tâche exacte au sein de l'équipe ?

Je suis née à Hambourg, je vis dans le nord de la Basse-Saxe et je voyage dans toute l'Allemagne de l'Ouest et du Nord. Mon objectif est d'apporter le meilleur soutien local possible aux partenaires régionaux, de les accompagner dans leurs projets et de porter avec eux le drapeau de United Planet dans le Nord. En particulier pour ce dernier, il est très important pour moi de renforcer et d'étendre le réseau.

Miriam Klett

Miriam Klett: le marketing des partenaires par excellence

Miriam Klett


Le marketing des partenaires par excellence


Notre collège Miriam Klett est interlocutrice principale du marketing pour tous les sujets concernant le marketing des partenaires. Elle gère tout ce qui concerne la journée des partenaires, les foires commerciales et autres coopérations et a toujours à l'esprit le bien-être des partenaires et de la collaboration. Parallèlement, elle apporte un soutien spécifique aux partenaires par le biais de campagnes marketing communes.

Notre domaine de partenariat ne cesse de s'étendre. Comment aidez-vous les partenaires à positionner Intrexx ?

Nos partenaires ne pourraient pas être plus différents. À commencer par la taille de l'entreprise, les différentes spécifications et les sites, tant dans le DACH qu'à l'international. C'est précisément ce qui rend ce domaine si passionnant. Nous devons répondre individuellement aux partenaires, mais aussi aux conditions propres à chaque pays. Par exemple, les partenaires reçoivent un soutien concret de ma part pour le placement d'Intrexx lors de foires commerciales, d'événements ou de webinaires, ainsi que pour la création d'études de cas et de livres blancs. Outre les campagnes hors ligne, le soutien aux campagnes en ligne est un nouveau domaine auquel nous accordons une grande importance.

Professionnellement, vous avez beaucoup à faire avec d'autres cultures. Vous intéressez-vous aussi aux autres cultures dans votre vie privée ?

Totalement. J'aime voyager et découvrir de nouvelles cultures et de nouveaux pays. Je fais mon sac à dos, je réserve un vol et éventuellement un premier logement, je me libère de la pression de tout voir et je me laisse aller à partir de ce moment-là. Cela permet de s'éloigner de la routine quotidienne et de s'engager complètement dans le pays. Ma prochaine grande destination de voyage sera la Colombie.

Et comment faire pour se remettre les idées en place pendant la journée de travail ?

J'essaie de me mettre un peu en avant chaque jour. Qu'il s'agisse de passer une bonne soirée avec des amis, de faire un tour dans la salle de gym pour remuer ou de me balancer sur le vélo et de profiter de la belle nature dans et autour de Fribourg.

Jens Bergau

Ix News 191: 3.5 questions à Jens Bergau : principal développeur d'Intrexx Share 3.0

Jens Bergau


Développeur principal d'Intrexx Share 3.0


Jens Bergau est le développeur principal d'Intrexx Share.

Jens, vous êtes le développeur principale de l'équipe « Intrexx Share 3.0 ». Quelles sont les grandes choses que vous pouvez nous dire à propos de la nouvelle version ?

Intrexx Share 3.0 est très intéressant. Il y a beaucoup de nouvelles choses à découvrir. Nous avons entièrement révisé Intrexx Share.

Il peut désormais être mieux intégré dans les portails existants, Intrexx Share 3.0 ne se distinguant plus du reste du portail Intrexx. Grâce au nouveau cadre de portlets et à la grille de présentation, la première étape vers une réactivité totale a été franchie. La partie mobile Share sera bientôt de l'histoire ancienne, et vous pourrez également utiliser les pages de bureau sur les smartphones/tablettes. Ainsi, on est encore plus flexible dans l'utilisation de Share.

Intrexx Share 3.0 a également été soumis à des tests complets d'interface utilisateur et d'ergonomie et a été optimisé en conséquence. Il apparaît désormais tout simplement plus léger et plus moderne.

Je participe à la conception d'applications chez United Planet depuis 2005 (initialement en tant que consultant) et j'agis selon la devise « une application doit simplement être amusante ». Aujourd'hui, ce n'est pas seulement la fonctionnalité qui compte, mais il faut aussi qu'elle soit « belle ». Nous répondons très bien à ces deux exigences avec Intrexx Share 3.0. C'est tout simplement amusant de travailler avec Intrexx Share 3.0.

Depuis combien de temps le produit Intrexx Share est-il sur le marché ?

Intrexx Share existe depuis 2012.

Après les dernières semaines, il est temps de ralentir un peu. Quelle est la meilleure façon de se détendre ?

Le meilleur moyen pour moi de me détendre et de recharger mes batteries est de me promener dans la nature avec mon jeune chien, par exemple en faisant de la randonnée ou du VTT. De temps en temps, je fais aussi de l'escalade ou de la natation. Dernièrement, j'aime jouer au badminton. En hiver, je fais du ski de fond dans la neige.

Marco Licht

Ix News 192: 3,5 questions à Marco Licht: « génération Y » bat son plein

Marco Licht


La « génération Y » bat son plein


Marco Licht est responsable du marketing en ligne chez United Planet. Cette fois, nous lui avons parlé de ce qu'il ressent dans le domaine féminin du marketing.

Bonjour Marco, voyez-vous le marketing comme un domaine réservé aux femmes ?

Donc, dans notre « île de travail », trois femmes sont assises et je suis le seul homme. Nous avons une atmosphère très agréable. Il faut juste faire attention à ne pas ramener les « minimisations » à la fin des mots chez soi ou chez les copains. Alors, par exemple, home office devient rapidement « homi ».

Dans l'ensemble, cependant, le département est plus équilibré que de nombreux autres départements ou entreprises de marketing, avec un ratio de six femmes pour trois hommes.

Comment l'internet détermine-t-il votre vie quotidienne ?

Pour moi, l'internet est la fenêtre sur le monde. En tant que représentant de la « génération Y », je suis pleinement engagé dans le lieu de travail numérique et j'aime commercialiser notre produit et ce « style de vie » en conséquence. Le lieu de travail numérique offre des possibilités infinies. Je suis très impliqué dans le marketing en ligne (y compris Google Ads) et je m'amuse beaucoup à concevoir notre monde web de manière ciblée, contemporaine et fraîche. En tant que spécialiste du marketing en ligne, vous êtes actuellement toujours contraint d'entretenir une relation d'amour-haine avec Google. Néanmoins, ma maxime est de concevoir des sites web pour les gens et non pour les moteurs de recherche. Ma deuxième maison est Google Analytics et le suivi de toutes nos campagnes de marketing en ligne.

Existez-vous hors ligne ? Quels sont vos centres d'intérêt en dehors du web ?

Je m'intéresse « malheureusement » à de très nombreux sujets. J'ai par exemple suivi un an de Muay Thai, un an de Tai-Chi, un cours d'initiation au karaté et j'aimerais faire connaissance avec le Kendo, le Ninjutsu ou le karaté plus intensément. Ou, pour le dire autrement : tout mais rien de « sensé ». Mes objectifs actuels sont d'apprendre un peu de longboard, de tir à l'arc et d'escalade de blocs (pour cette dernière activité, je manque actuellement de masse musculaire :-)).

J'ai également eu une relation « on-off » avec les codes et les langages de programmation pendant des années. En commençant par HTML et CSS et en terminant par Python, année après année, j'ai des périodes où j'apprends la programmation presque tous les jours, où je fais des progrès, puis je ne prends plus le temps. Quelques mois passent et tout recommence.

Pour me détendre (seule constante depuis 15 ans), je suis un joueur passionné et j'aime actuellement jouer à des jeux comme « DOTA 2 » (une arène de combat en ligne multijoueur développée par Valve et successeur de la modification populaire Defense of the Ancients pour Warcraft 3). Les week-ends, je joue à Smash Bros, Tekken et à tout ce que vous pouvez affronter virtuellement avec mes collègues. Je garde également un œil sur le secteur des jeux et des sports électroniques en permanence. J'attends simplement que l'e-sport s'impose dans les programmes de la télévision allemande, ce qui ne saurait tarder. Dans le tournoi « The International » de cette année, le tournoi de championnat de sport électronique Dota 2, il n'y aura certainement pas de bagatelles distribuées avec environ 26 millions de dollars de prix. Cela montre le potentiel que recèle l'e-sport.

Natalie Rees

Ix News 193: Natalie Rees

Natalie Rees


Puissance de performance pour le marketing


Natalie Rees est directrice du marketing chez United Planet. 

Bonjour Natalie, vous êtes à la tête de l'équipe marketing depuis octobre 2018, après avoir travaillé pendant six ans du côté de l'agence, chez GroupM Austria, dans le domaine du marketing à la performance.

Vous avez "changé de camp", passant du côté de l'agence à celui de l'entreprise et du marketing d'entreprise. Comment avez-vous vécu ce changement ?

Du côté des agences, il existe un état d'esprit répandu selon lequel le côté entreprise est beaucoup plus détendu et le rythme beaucoup plus lent. Bien sûr, ce n'est pas comme ça que ça se passe en réalité. Je réalise de grandes campagnes de marketing avec mon équipe, mais elles sont élaborées et prennent donc toujours beaucoup de temps, et la créativité ne doit pas non plus être négligée. Ce qu'il y a de mieux dans le monde de l'entreprise, c'est que je peux maintenant mettre des choses en œuvre moi-même, au lieu d'être là pour conseiller et mettre en œuvre des campagnes de marketing pour d'autres entreprises.

Pourquoi avez-vous voulu faire du marketing pour un produit comme Intrexx ?

Le marché B2C est relativement facile à servir, et la publicité pour les produits de grande consommation en particulier n'est pas si difficile. Le marché est très concurrentiel, mais le groupe cible est relativement facile à atteindre. Le marché B2B est beaucoup plus difficile, le groupe cible est beaucoup plus petit et plus spécifique, et les produits nécessitent généralement des explications. Mais en même temps, c'est ce qui rend la chose si excitante. En outre, il y a une signification plus profonde derrière Intrexx. Avec Intrexx, les entreprises facilitent la communication entre leurs employés, leurs clients ou leurs partenaires et leur permettent de travailler efficacement, en économisant du temps et des ressources. J'ai été particulièrement impressionné par le cas d'un client qui utilise même Intrexx pour sauver des vies, à savoir la vie des employés lorsqu'ils travaillent au fond et qu'il faut les localiser au cas où ils auraient eu un accident et qu'il faudrait les sortir de là.

Qu'est-ce que ça fait d'être la seule femme manager au niveau du chef de service ?

Totalement détendu. Je m'entends à merveille avec mes collègues. Peu importe le sexe, c'est la personne qui est au premier plan. Nous sommes tous sur un pied d'égalité les uns avec les autres, nous échangeons régulièrement des idées sur nos sujets d'actualité et nous nous soutenons mutuellement. Bien sûr, cela ne me dérangerait pas que l'équipe de direction soit un peu plus féminine, mais dans le secteur des logiciels, cela prendra un certain temps. Globalement, avec une part de 30% de femmes, nous sommes déjà en avance sur Microsoft et Cie.

Mathias Franke

3,5 Fragen

Mathias Franke


« Voyez grand, commencez petit ! » - Comment garder la « vue d'ensemble » à l'esprit, même avec la numérisation ?


Bonjour Mathias,

Dans le dernier newsletter, Elias-Manuel voulait savoir ce qui vous attire dans votre nouveau poste de « Chef de projet Numérisation ».

Je suis particulièrement attiré par la diversité des tâches. Bien entendu, United Planet est également confrontée aux défis de la numérisation, auxquels toute entreprise doit faire face de nos jours. Dans ma précédente fonction de « résponsable des préventes », j'étais sur place avec les parties intéressées et les clients, à titre consultatif. Ensemble, nous avons conçu des solutions de numérisation basées sur Intrexx. Le défi était toujours de ne pas perdre de vue la « vue d'ensemble ». Et de prendre en compte les différents systèmes techniques et les besoins de l'entreprise, jusqu'aux départements spécialisés. Mais c'est exactement ce qui m'a toujours attiré. C'est pourquoi j'ai « foncé » lorsque l'opportunité de ce poste s'est présentée en interne dans notre entreprise.

 

Quelles sont vos tâches en tant que responsable de la numérisation ?

En fait, je vois mon travail comme un « entremetteur » entre les systèmes numériques, les départements spécialisés et les employés. Mon travail consiste à connecter les différents systèmes et informations de notre entreprise. La question centrale est la suivante : quelles informations sont nécessaires, quand, où et pourquoi ?

Un exemple : un employé des ventes saisit une description de projet dans notre CRM pour un prospect. Sur la base de la description du projet, les livres blancs du marketing, les clients de référence de notre système ERP, les projets de notre département de conseil et les projets similaires de nos partenaires peuvent maintenant lui être présentés. Le représentant commercial a ainsi accès à une multitude de connaissances qui, autrement, resteraient dans les départements spécialisés. Mon travail consiste maintenant à connaître les applications des différents services, à obtenir les informations qu'elles contiennent, puis à les présenter sous une forme préparée.

 

Avec un tel défi mental, l'équilibre est extrêmement important. Quels sont vos conseils pour vous détendre après le travail ?

Je vis dans la Forêt-Noire, où d'autres personnes vont en vacances. Et si la courte heure de trajet ne suffit pas à me déconnecter, la forêt commence à quelques centaines de mètres de mon appartement et le lac à quelques mètres de plus. En été, j'aime aussi faire du VTT. Mais la plupart du temps, je vais directement au lac après le travail. En hiver, une piste de ski de fond commence juste derrière ma maison. Et le Feldberg n'est qu'à 20 minutes en bus.

 

Pour quel collègue auriez-vous une question à poser pour la prochaine newsletter ?

J'aimerais que Susanne Bühler me dise comment elle parvient toujours à trouver des idées de conception aussi créatives pour les applications Intrexx ?


Susanne Bühler

3,5 Fragen - Susanne Bühler

Susanne Bühler


Bonjour Susanne,

Dans la dernière newsletter, Mathias voulait savoir comment vous trouvez toujours des idées de design aussi créatives pour les applications Intrexx ? Pouvez-vous décrire brièvement votre travail en tant que concepteur UX ?

Je travaille en tant que designer UX (UX signifie User Experience) chez UP depuis 4 ans.

Mon domaine de responsabilité est très diversifié. Les principales parties de mon travail consistent à créer une analyse des besoins pour de nouvelles fonctionnalités ou pour une application. Si les exigences de l'entreprise/du client sont claires, des concepts sont élaborés pour déterminer comment les différents utilisateurs doivent se déplacer dans les pages/applications et à quel moment chaque groupe d'utilisateurs voit tel ou tel contenu.
Au début et à la fin, il y a généralement des enquêtes auprès des utilisateurs, selon qu'il s'agit d'un nouveau développement ou d'une refonte d'une application.

Je trouve mes idées sur des sites de design populaires comme Dribbble, Behance ou muz.li. Souvent, je regarde aussi les pages Instagram des designers UX et j'y trouve de l'inspiration. Les sites/blogs les plus connus sur les thèmes de l'UX sont également uxdesign.cc, uxmag.com, usabilityblog.de, thenextweb.com/uxdesign/, smashingmagazine.com/category/uxdesign/, usabilitygeek.com, uxpin.com/studio/blog/.

Quelle est votre routine quotidienne ?

Mes tâches étant très variées, il est difficile de définir une routine quotidienne typique.

La plupart du temps, je travaille sur plusieurs projets avec plusieurs équipes en même temps, qui varient entre les exigences - la conception - ou la phase d'évaluation. Il s'agit souvent de projets développés directement en collaboration avec le service de développement. Mais il peut également s'agir de concepts pour des projets clients issus du conseil. Un vrai travail d'interface qui est très amusant. Une partie fixe est le daily de 15 minutes, que nous tenons tous les jours dans l'équipe pour faire le point, ainsi que la réunion de sprint, qui a lieu toutes les deux semaines.

 

Quel est le plus grand défi dans votre travail ?

L'idée de l'UX étant encore relativement jeune, le plus grand défi consiste à rapprocher cette façon de penser des clients et, en partie, des collègues.

Souvent, la persuasion est encore nécessaire pour aligner le produit sur les besoins des utilisateurs. L'objectif est toujours de développer des solutions numériques que les gens aiment utiliser et qui leur offrent une valeur ajoutée.

Bien sûr, il est aussi souvent difficile de trouver un équilibre entre la faisabilité technique, le sens de l'utilisateur final et les objectifs commerciaux pour toutes les fonctionnalités.

On ne s'ennuie donc jamais en tant que designer UX.

 

Pour quel collègue auriez-vous une question à poser pour la prochaine newsletter ?

J'aimerais que Brenda Jacomy nous dise quels sont ses projets pour le nouveau portail de démonstration.


Asmus Ohrt

Asmus Ohrt 3,5 Fragen

Asmus Ohrt


Le HR est synonyme d'artisan


Bonjour Asmus, vous êtes encore tout nouveau et vous renforcez le service RH depuis la fin de l'année 2019. Qu'est-ce qui vous a amené chez United Planet ?

 

Pour moi, il était important de trouver un employeur ayant une culture d'ouverture et de solidarité, où vous pouvez apporter vos idées et faire bouger les choses.

De plus, j'ai trouvé chez UP un mélange optimal entre une certaine taille et une clarté presque familiale. L'organisation est suffisamment grande pour aborder les problèmes de manière professionnelle et suffisamment petite pour pouvoir réagir rapidement, de manière pragmatique et sans complication lorsque cela est nécessaire. Pour couronner le tout, il est également situé à une distance favorable aux vélos au milieu de Fribourg, ce qui est bien sûr génial.

Oh, et bien sûr le café est de première classe, c'est ce qui m'a convaincu la première fois que je les ai rencontrés !

 

Et maintenant, vous vous consacrez au vaste domaine de la gestion du personnel.
Soyons honnêtes : que recherchez-vous chez les candidats ?

 

Eh bien, une certaine qualification professionnelle devrait déjà être présente. Mais en principe, je préfère personnellement un changement de carrière créatif à une carrière ennuyeuse de façon quelconque. Les candidats doivent décrire ce qui les attire dans le poste pour lequel ils postulent et pourquoi ils veulent rejoindre United Planet. Ce qui n'est pas acceptable à mes yeux, ce sont des choses comme une personne de contact et une société erronées dans la lettre de motivation, ce qui indique un manque de diligence. Il en va de même si une personne n'est pas du tout préparée à l'entretien personnel et n'a manifestement pas eu affaire à l'entreprise. En fin de compte, dans mon travail, on découvre les gens sous toutes leurs facettes. C'est ce qui rend la chose si excitante.

 

Que faites-vous quand vous ne travaillez pas ?

 

En privé, je passe beaucoup de temps avec ma famille, mais j'aime aussi être seul avec mon VTT ou à pied dans la magnifique Forêt-Noire et profiter du silence. Fribourg et ses environs offrent une grande variété d'options, que vous ayez envie de théâtre, de pub punk rock, de forêt, de montagnes ou de lac. De plus, j'essaie plus mal que bien de réaliser certains projets de bricolage.


Annika Geppert

ix-news-200_3-5-Fragen_1920x400.jpg

Annika Geppert


La nouvelle génération informatique


Bonjour Annika, vous êtes nouvelle au service informatique et vous venez de commencer votre formation d'administrateur informatique. Qu'est-ce qui vous attire dans ce travail et comment l'avez-vous obtenu ?

J'aime beaucoup le fait que les tâches dans l'informatique soient si variées. Cela signifie que le travail n'est pas ennuyeux ou monotone. J'ai toujours trouvé le sujet intéressant : ce qui se cache derrière toute cette technologie, comment tout cela est né et ce que l'on peut en faire. Mais à l'école, malheureusement, nous n'avons jamais vraiment approfondi le sujet. J'ai d'abord passé mon diplôme d’enseignement secondaire, puis mon bac à Fribourg. Après avoir obtenu mon bac, je suis parti en Nouvelle-Zélande pendant six mois, où j'ai travaillé dans une ferme kiwi, j'ai vu le pays et j'ai ensuite commencé ma formation chez United Planet.

Comment votre environnement privé a-t-il réagi à vos aspirations professionnelles ?

De nombreuses personnes de mon entourage n'ont pas vraiment compris au début parce qu'elles n'ont pas grand-chose à voir avec l'informatique ou les ordinateurs, ou ont été surprises parce qu'elles considèrent encore cette profession comme masculine. Mais après la surprise est venue la joie de savoir qu'ils ont maintenant quelqu'un à qui ils peuvent s'adresser lorsqu'ils ont besoin d'une aide technique.

L'informatique est aussi votre passe-temps privé ?

La gymnastique est l'un de mes passe-temps depuis 14 ans, je danse également dans une garde et dès qu'il fait plus chaud, j'aime faire du roller et de l'escalade. J'aime, entre autres, lire et voyager. À titre privé, je n'ai pas vraiment de projets informatiques pour l'instant. Je m'occupe de tout ce qui est technique à la maison, comme le branchement, la mise en place, etc.

Philipp Riouffreyt

3-5_Fragen_Philipp_R2

Philipp Riouffreyt


Le pompier d'Intrexx


Bonjour Philipp, nous aimerions savoir à quoi ressemble votre travail quotidien dans le support technique et si vous pouvez raconter des anecdotes passionnantes sur les demandes des clients ?

Travailler dans le service d'assistance de United Planet est une tâche très exigeante. Nous traitons une grande variété de demandes de nos clients concernant Intrexx et ses environnements système. Il en résulte de nombreux sujets que nous devons maîtriser. De l'installation à un certain JavaScript, nous voulons être en mesure de répondre aux questions du client.

 

Le support technique ne se limite donc pas à la communication avec le client ?

C'est vrai, vous ne pouvez pas nous comparer à un centre d'appels classique. En collaboration avec nos clients, nous analysons les problèmes, les recréons sur nos systèmes d'essai et, en partie, élaborons de nouvelles solutions avec notre département de développement. C'est ce qui rend le travail de support chez United Planet si intéressant ; les demandes de nos clients sont souvent très étendues et nécessitent beaucoup de savoir-faire.

L'anecdote la plus célèbre, provenant probablement de tous les supports, est la suivante : « Je n'ai rien fait, comment cette erreur a-t-elle pu se produire ? » Si cela est toujours facile à dire, il faut toujours tenir compte de la complexité d'un système.

 

Et que faites-vous quand vous ne travaillez pas pour United Planet ?

Je suis membre du corps des pompiers volontaires depuis 2001 et c'est là que je passe une grande partie de mon temps libre. Même lorsqu'il n'y a pas de « feu », je m'assure que les véhicules et notre équipement sont fonctionnels et à jour.


Paula Weber

ix-news-203_3-5_fragen

Paula Weber


Les courageux possèdent le monde


Bonjour Paula, dites-nous brièvement d'où vous venez ?

À l'origine, je viens d'une petite communauté dans le Oberbergisches Land, près de Cologne. Lorsque j'ai quitté la maison pour mes études, j'ai été attirée par différentes villes en Allemagne et à l'étranger. Entre-temps, je suis allée d'Osnabrück à Berlin pour des stages et à Nantes en France pour un semestre Erasmus. J'ai également vécu au Luxembourg pendant deux mois avant de m'installer à Fribourg. Après un autre séjour à Strasbourg, je me suis finalement installé à Fribourg. Je suis tombée amoureuse de la ville et de la région dès le début et je ne peux pas imaginer vivre ailleurs. Le paysage unique de la Forêt-Noire, le charme du centre-ville de Fribourg et de ses environs, la gentillesse des gens, le beau temps, le vin délicieux et bien d'autres choses encore me montrent chaque jour la chance que j'ai de vivre ici - une qualité de vie pure.

Comment êtes-vous arrivé à United Planet et quelles sont vos tâches ?

Par chance et coïncidence. Au cours de ma recherche d'emploi, je suis tombée sur UP et, comme aucun poste n'était proposé, j'ai pensé tenter ma chance en présentant une candidature spontanée. Comme nous le savons tous, le monde appartient aux courageux. Quelques jours plus tard, j'ai été invité à un entretien et une chose en entraînant une autre. Tout s'est mis en place. Si l'on veut, c'est à Fribourg que j'ai d'abord trouvé la ville de mes rêves, et maintenant aussi un excellent travail. J'ai cherché et trouvé : un travail que j'aime, où je peux faire la différence et contribuer pleinement avec motivation et engagement. En tant qu'assistante de direction, je soutiens principalement les deux grands directeurs généraux de United Planet dans diverses tâches et j'ai été impliquée dans des projets passionnants et très variés depuis le début. Dans mon travail, je collabore avec tous les départements de United Planet et je m'occupe de différents sujets. Je constate chaque jour que le travail d'équipe et la bonne coopération entre collègues sont des priorités absolues ici - il est donc facile de se sentir à l'aise et d'accomplir quelque chose ensemble. J'apprends quelque chose de nouveau chaque jour, c'est très varié, enrichissant et très amusant.

Comment équilibrez-vous votre temps et votre travail ?

Pendant mon temps libre, j'aime être dehors dans la nature, bouger et faire du sport. Qu'il s'agisse de jogging, de randonnée, de vélo de montagne ou de ski, je suis enthousiaste à propos de presque tout et j'essaie toujours de nouvelles choses. Quand je ne suis pas en train de faire du sport ou de voyager quelque part, je suis passionné par la cuisine et les bons repas et j'aime passer mes soirées avec des amis. J'aime aussi voyager pour découvrir de nouveaux lieux et de beaux endroits sur terre.


Jan Engler

ix-205_3-5--fragen

Jan Engler


Développeur de cœur et d'âme


Jan, vous travaillez pour United Planet depuis environ 10 mois maintenant, comment cela s'est-il produit et sur quels projets passionnants travaillez-vous actuellement ?

J'ai appris à connaître et à apprécier United Planet et Intrexx grâce à un ancien employeur. Lorsque j'ai ensuite pensé à un changement de carrière et qu'un poste adéquat s'est ouvert chez United Planet au même moment, je suis passé à la « planète ». L'atmosphère et les sujets stimulants liés au développement de logiciels ne m'ont jamais fait regretter cette étape. Aux faits marquants actuels : actuellement, nous mettons en œuvre un projet passionnant dans le domaine de la communication serveur/navigateur. En outre, la connexion au cloud et la possibilité de déploiements alternatifs sont certainement des sujets importants et très intéressants. Les clients peuvent donc se réjouir !

 

Nous avons entendu dire que vous n'êtes pas d'ici, voulez-vous nous raconter l'histoire qui se cache derrière ?

J'ai grandi sur la rive gauche du Bas-Rhin - à Goch - puis j'ai déménagé à Fribourg pour l'amour après mes études à Duisbourg. Je vis maintenant dans les environs et je dois dire que je me sens chez moi ici. Seul le dialecte me fait encore désespérer, même après huit ans.

 

Et que faites-vous d'autre pendant votre temps libre ?

En privé, j'ai beaucoup à faire avec ma petite famille et notre jardin. Le peu de temps que j'ai à part ça, j'aime le consacrer à la domotique et au camping - même si cette année il a été limité. Et oui : je continue à apprécier le développement de logiciels dans ma vie privée et à essayer de nouvelles technologies autour du développement de logiciels. C'est et ce sera toujours plus qu'un simple travail !


Christian Schröter

3,5 Fragen an Christian Schröter

Christian Schröter


Christian, j'ai entendu dire que vous étiez en train de créer des vidéos en vue de la sortie du « Portal Visions ». Que pouvons-nous attendre ?

Étant donné que le « Portal Visions » de cette année ne peuvent malheureusement avoir lieu que sous forme numérique en raison de Corona, je me suis concentré ces dernières semaines sur l'enregistrement des présentations pour cet événement. J'ai pu acquérir des perspectives passionnantes sur le travail de notre département de développement ainsi que sur celui de nos clients finaux.

Quelles sont vos tâches chez United Planet en dehors de la production vidéo ?

Mon travail consiste essentiellement à présenter Intrexx aux parties intéressées et à soutenir notre réseau de partenaires pour les questions techniques. Il est toujours passionnant de voir comment les partenaires utilisent Intrexx ou quels sont les défis auxquels nos clients sont confrontés. Ainsi, mon travail reste toujours varié. En outre, j'ai toujours le plaisir de voyager et de faire connaissance avec des personnes d'autres cultures.

Cela semble être un travail très exigeant. Comment parvenez-vous encore à recharger vos batteries ?

Dans le privé, je vis avec mon partenaire et mes trois enfants (deux garçons et une fille) dans la belle région de Kaiserstuhl, où je passe beaucoup de temps à embellir notre petite maison de vignerons et notre jardin. Il y a toujours quelque chose à faire ici et c'est un équilibre parfait pour me détacher du travail. Surtout quand je jardine, je me vide rapidement la tête et c'est toujours un plaisir de voir comment les plantes (par exemple les vignes, les groseilles ou même les fleurs) poussent.

Par ce beau temps, j'aime faire des grillades sur mon gril à gaz, pour que ma famille puisse déguster, par exemple, des galettes de pommes de terre ou du poulet à la broche. Ici, je suis assez expérimental et j'essaie toujours de nouvelles recettes. Cela vaut également pour la cuisine. J'aime la cuisine méditerranéenne et je fais régulièrement des pâtes maison.

Quand il pleut, que le temps et les règles de la Corona le permettent, j'aime aussi jouer au snooker ou aux échecs avec mes deux garçons. Même si le jeu reste assez complexe pour deux enfants de 5 ans. Je suis très heureux qu'ils soient tous deux intéressés par le jeu. Je l'ai appris de mon grand-père quand j'étais petit et j'y ai ensuite joué encore et encore avec mes amis.


Thomas Kmieciak

ix-207_header_1920x600-3-5_fragen

Thomas Kmieciak


Service - Set - Intrexx


Thomas, après avoir travaillé comme consultant chez United Planet pendant plus de dix ans, vous dirigez le département depuis bientôt deux ans. Le développement avec Intrexx vous manque-t-il parfois ?

Oui, en effet, je le fais très bien. Bien sûr, ce n'est pas que je ne travaille plus avec le responsable du portail. Mais dans la plupart des cas, je suis maintenant impliqué dans les projets à un niveau d'abstraction complètement différent. Je suis vraiment heureux quand je peux aider avec une question concrète dans le code ou avec une autre astuce. De manière générale, les aspects organisationnels sont très présents au premier plan. Si je peux ensuite faciliter l'organisation avec ma propre application Intrexx, j'ai sans aucun doute au moins autant de plaisir à le faire que pour chaque projet client.


Et vous pouvez voir et apprécier les fruits de votre travail.

C'est vrai, c'est aussi très bien.

Bien que vous accompagniez certains projets et clients pendant des années et que vous développiez des relations amicales avec les personnes de contact, dans la grande majorité des cas, en tant que consultant, vous posez déjà les bases, vous enseignez Intrexx au client et vous avez ensuite très peu de points de contact. Parce qu'ensuite, le prochain projet de nouveau client arrive.

 

Où l'on recommence à zéro - n'a-t-on pas parfois l'impression d'être Sisyphe ?

Pas du tout. Chaque nouveau projet de portail est différent et toujours passionnant. Même si les exigences semblent similaires au premier abord, on est surpris de voir à quel point elles sont différentes lorsqu'on y regarde de plus près. On est heureux d'avoir la flexibilité nécessaire avec Intrexx.

Et d'une certaine manière, j'ai ça dans ma vie personnelle aussi : je suis là, dans mon club de volley, l'un des entraîneurs de nos jeunes. Ils viennent tous avec le même désir : « Je veux apprendre à jouer au volley. » Mais la façon d'y parvenir est toujours différente. Vous ne pouvez pas les mettre tous dans le même panier à cet âge, et vous devez trouver votre propre approche pour chacun d'entre eux. Dès qu'ils sont assez bons, ils poursuivent leur chemin dans l'une des équipes actives. Lorsque vous les revoyez lors d'un match, même si c'est en tant qu'adversaire, vous êtes heureux qu'ils jouent encore et qu'ils se soient développés davantage. C'est un peu comme si vous rencontriez un client avec lequel vous travaillez depuis un certain temps à Portal Visions, où il présente son portail. Ils grandissent si vite...


Accès à notre parking en sous-sol

Accès à notre parking en sous-sol


L’entrée du parking en sous-sol se trouve tout au bout de l’immeuble. Veuillez sonner directement à l’entrée et vous diriger vers les places de stationnement de United Planet. Vous pouvez prendre l’ascenseur pour rejoindre nos bureaux.

Tester
Retour au début
Über United Planet
© 2021 United Planet GmbH
Schnewlinstraße 2
79098 Fribourg, Allemagne

Cliquer sur l’image ou le texte pour afficher/masquer la zone de texte